mardi 31 mai 2016

Le film "Grey Gardens", l'histoire vraie de la tante et la cousine de Jackie Kennedy


J'ai de nouveau vu le film "Grey Gardens" il y a peu et j'ai, de nouveau, adoré ! Voilà un film à voir et à revoir sans jamais se lasser.
"Grey Gardens" est un film tiré du documentaire du même nom. Un documentaire qui avait fait grand bruit dans les années 70 !
En 1972, les frères Albert et David Maysles découvrent dans le "New York Magazine" l'histoire vraie d'Edith Ewing Bouvier Beale et de sa fille Edith. Les deux femmes, respectivement tante et cousine de Jackie Kennedy, vivent dans leur immense maison de 14 pièces devenue un taudis.
Les deux Edith vivent coupées du monde, entourées d'innombrables chats et d'un raton laveur dans leur maison de Grey Gardens, à East Hampton, sur la côte Est des États-Unis.
Albert et David Maysles vont partir à la rencontre des deux femmes. Le documentaire va sortir en 1975 et rencontrer un grand succès. Ces deux américaines aussi excentriques qu'attachantes vont fasciner.


Vingt-huit ans après le documentaire, le film "Grey Gardens" va être tourné et il va être primé aux Emmy Awards et aux Golden Globes.
Les rôles d'Edith Ewing Bouvier Beale et de sa fille Edith sont interprétés par Jessica Lange et Drew Barrymore. Les deux actrices sont excellentes et impressionnantes dans leurs compositions.
Le physique, la voix, les gestes, Jessica Lange et de Drew Barrymore sont troublantes de mimétisme. 
Le film nous montre tout d'abord la vie luxueuse et mondaine que vont mener les deux Edith dans les années 1930 et 40. Superbes décors et costumes sont là !


Puis on assiste au déclin des deux femmes. La pauvreté, la solitude... Pourtant elles restent surprenantes de naturel et de décontraction.
Edith Ewing Bouvier Beale est devenue une septuagénaire qui évoque le passé avec nonchalance et qui adore se chamailler avec sa fille.
Des deux personnages, c'est surtout la fille que j'ai trouvée attachante.
Little Edith Bouvier Beale, comme elle aimait se faire appeler, fut une beauté. Mannequin, reine des soirées du très chic East Hampton, elle va finir par se réfugier près de sa mère après différentes déceptions.
Le crâne toujours recouvert de foulards extravagants, Little Edith continue de faire sa coquette, danse et s'amuse dans cette grande maison devenue insalubre.


Suite au documentaire, Jackie Kennedy va intervenir pour que les deux Edith ne soient pas expulsées. Des travaux de rénovation vont avoir lieu dans la maison.
"Grey Gardens" nous montre la grandeur et la décadence de ces deux américaines. C'est aussi la vision d'une Amérique extrême, où tout peut basculer très vite.
Edith Ewing Bouvier Beale et sa fille Edith vont beaucoup inspirer photographes et couturiers. Tant leur histoire que leurs allures sont hors normes.

Les "vraies" Edith : 


Edith Ewing Bouvier Beale

Little Edith

2 commentaires:

  1. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce film. Des destins fascinants

    RépondreSupprimer
  2. Un film super! Des actrices attachantes. Très réaliste selon le documentaire. BRAVO !

    RépondreSupprimer