mardi 17 octobre 2017

La villa des Tulipes, Paris 18e, un village dans Paris


La villa des Tulipes est un endroit qui fait penser à une ruelle de village. Le calme et la verdure y sont les rois !
C'est dans le 18e arrondissement de Paris, dans le quartier des Grandes-Carrières, que la villa des Tulipes est située. La station de métro Porte de Clignancourt est la plus proche du lieu.
Cette voie publique piétonnière débute entre les 101 et 103 rue du Ruisseau.
D'une longueur de 195 m et d'une largeur de    3 m, la villa des Tulipes invite à la flânerie.


Le nom de la villa des Tulipes date du 7 janvier 1954
et il lui fut attribué par les propriétaires riverains. La zone occupée par la villa des Tulipes fait à l'origine partie de Montmartre.
L'étroite ruelle est entourée de belles maisons avec des jardins. Les terrasses sont remplies de fleurs et d'arbres.
Les habitants de la villa des Tulipes ont également la chance d'avoir une très jolie fresque, mais ça je vais en parler dans un prochain article.
Avec son style délicieusement vintage, ce lieu parisien séduit !







dimanche 15 octobre 2017

L'exposition : "Gauguin l'alchimiste", au Grand Palais, Paris 8e


C'est la semaine dernière, le 11 octobre très précisément, que l'exposition "Gauguin l'alchimiste" a démarré au Grand Palais. J'ai profité d'un moment de libre pour m'y rendre !
J'avais envie de faire la rencontre de cet artiste, et surtout de ses réalisations. De plus, le Grand Palais est un si bel endroit qu'il est toujours agréable d'y aller.
Paul Gauguin (1848-1903), est un peintre postimpressionniste. Il est également l'un des peintres français majeurs du XIXe siècle, le chef de file de l'École de Pont-Aven, et l'inspirateur des nabis.
L'exposition : "Gauguin l'alchimiste" revient sur le parcours de l'artiste d'une manière chronologique. Elle se termine le 22 janvier 2018.
J'ai beaucoup apprécié cette exposition et le fait de mieux connaître Paul Gauguin, l'homme et l'artiste.


L'exposition : "Gauguin l'alchimiste", permet de découvrir que Paul Gauguin n'était pas seulement peintre. Il était aussi céramiste, sculpteur, écrivain, et passionné par les arts graphiques et décoratifs.  
230 œuvres sont présentées : une cinquantaine de peintures, 29 céramiques, 35 sculptures, 67 gravures, 34 dessins, ainsi que d'autres réalisations.
Les œuvres viennent du monde entier, notamment des États-Unis et du Japon.
L'exposition aborde les différentes sources d'inspirations de l'artiste et sa manière de créer. Gauguin avait pour but de rendre l'ordinaire beau et inventif.


Dès son enfance, Paul Gauguin va beaucoup voyager avec ses parents. Il va vivre de longues années au Pérou.
Il va se passionner pour les voyages et les différentes cultures. Toute sa vie, il va partir à la rencontre de nouveaux paysages : Paris, la Martinique, Arles, et l'Océanie. Toutes ces cultures se rencontrent dans ses œuvres.
L'exposition : "Gauguin l'alchimiste", au Grand Palais, est très complète et c'est un plaisir pour les yeux !
Adresse : 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris


vendredi 13 octobre 2017

La rue Miguel Hidalgo, Paris 19e, un air de campagne


La rue Miguel Hidalgo fait partie du quartier d'Amérique et de celui de la Mouzaïa. C'est une rue parisienne dépaysante avec ses jolies maisons et son allure bucolique.
Située dans le 19e arrondissement de Paris, la rue Miguel Hidalgo débute sur la rue Compans et se termine sur la place Rhin-et-Danube. La station de métro la plus proche est : Danube.
Cette rue est bordée de ruelles et d'impasses dont j'ai parlé au préalable : la villa Claude Monet, la villa Félix Faure, la villa Rimbaud... Que des endroits qui méritent que l'on s'y baladent !


La rue va recevoir en 1889 le nom d'un général mexicain, Miguel Hidalgo y Costilla (1753-1811), qui participa à la guerre contre l'Espagne.
Avec ses 250 maisons construites à la fin du XIXe siècle, le quartier de la Mouzaïa nous offre une ambiance pleine de calme et de belles surprises.
À cause de la friabilité du sol, les maisons ne font pas plus de deux étages, quant aux hauts immeubles, il n'y en a pas !
Rue Miguel Hidalgo, une grande maison bleue colore la voie, les jardins et terrasses sont nombreux, et le chant des oiseaux et le son dominant.






mercredi 11 octobre 2017

Le jardin de l'Hôtel de Sens, Paris 4e, un Paris chargé d'histoire


Le jardin de l'Hôtel de Sens est un magnifique espace vert qui nous permet de découvrir un Paris historique.
Situé dans le 4e arrondissement de Paris, le jardin est accessible par le 7 rue des Nonnains-d'Hyères ou le 1 rue du Figuier. La station de métro Pont-Marie est toute proche du jardin. 
Le jardin de l’Hôtel de Sens est un parfait exemple de l’art des jardins à la française. Les haies de buis sont parfaitement taillées et la géométrie y est reine.
Des fleurs de saison s'épanouissent à l'intérieur des haies et l'on peut s'installer sur un banc afin de profiter d'un moment de détente face au jardin.


À l'intérieur de ce jardin à la française, vous avez le majestueux Hôtel de Sens, qui fut construit entre 1474 et 1519 pour l'évêque de Sens.
C’est une des résidences seigneuriales du Moyen Age les mieux conservées de Paris. C'est dans cet hôtel que vécut la Reine Margot, femme d'Henri IV, au début du XVIIe siècle.
L'architecture de cet hôtel particulier est un mélange d'art gothique et de style Renaissance. Avec ses tourelles, ses lucarnes, et ses grandes portes, cet édifice a de quoi séduire.
Racheté par la ville de Paris en 1916, l'Hôtel de Sens abrite depuis 1962 la bibliothèque Forney, qui est consacrée aux arts décoratifs.









mardi 10 octobre 2017

L'impasse Canart, Paris 12e, un Paris intimiste


L'impasse Canart est une belle et secrète impasse pleine de charme et d'authenticité.
Située dans le 12e arrondissement de Paris, cette impasse fait partie du quartier du Bel-Air, qui est un lieu qui comprend différentes petites rues et impasses au style bucolique.
Elle débute au 34 rue de la Voûte et se termine en impasse.
La station de métro la plus proche de l'impasse Canart et : Porte de Vincennes.


L'impasse porte le nom de Monsieur Canart, qui était le propriétaire du terrain lorsque le passage fut créé.
On est dans un Paris calme et aux antipodes des grands boulevards ! De chaque côté de l'impasse Canard, il y a de jolies maisons ou de petits immeubles, le tout étant très harmonieux.
Cet endroit permet de faire une agréable visite.





dimanche 8 octobre 2017

3 bonnes séries découvertes sur Netflix


Avec l'automne qui est là, il devient agréable de regarder des séries bien au chaud, en étant confortablement installé dans son canapé.
Je me suis donc lancé à la recherche de bonnes séries sur Netflix, et je suis tombé sur ces trois séries que j'ai regardé avec beaucoup d'intérêt : Atypical, Greenleaf, et Bad Guys.
Ce sont trois séries aux univers différents mais il est assez plaisant d'alterner les genres.
Voici donc 3 séries que j'ai découvertes sur Netflix et que j'ai regardé avec plaisir :

Atypical


Le synopsis de la série : En quête d'amour et d'indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l'âge adulte. Il décide de se mettre en quête d'une petite amie.

Mon avis : Atypical, c'est la série dont tout le monde, ou presque, parle en ce moment. Elle connaît un beau succès, et par rapport à toutes les critiques positives que j'ai pu lire sur cette série, je me suis laissé tenter !
Après avoir vu la première saison, je comprends le pourquoi de son succès. Atypical aborde le sujet de la différence avec humour, justesse et vérité. C'est à la fois touchant et drôle.
L'autisme de Sam est traité sous forme d'humour mais cela n'empêche pas la profondeur et ça ne tombe jamais dans la caricature. Il est également intéressant d'assister aux remises en question de la famille de Sam.
Chaque personnage a sa propre histoire et tous sont attachants. Qui plus est, les acteurs jouent tous très bien.
Atypical va avoir une saison 2, que j'ai hâte de découvrir !


Greenleaf


Le synopsis de la série : Les secrets de la famille Greenleaf, dont le père, l'évêque James Greenleaf, est le fondateur d'une église comptant de nombreux fidèles.

Mon avis : Greenleaf est une série américaine produite par Oprah Winfrey, célèbre animatrice américaine et qui est régulièrement classée dans les femmes les plus influentes aux USA.
La série nous fait entrer dans l'intimité de la famille Grenleaf, une riche famille afro-américaine dont le père est évêque.
J'ai eu quelques craintes que la série ressemble à Dallas ou à une gentillette saga familiale, mais Greenleaf possède une vraie intrigue et elle est portée par de bons acteurs. Merle Dandridge dans le rôle de Grace Greenleaf est excellente.
Grace fait son retour dans cette famille vivant dans l'État du Tennessee après le suicide de sa soeur et elle veut comprendre le pourquoi de cet acte. Elle va également faire des révélations !
Entre intrigues, manipulations, et secrets mis au grand jour, Greenleaf offre bien des rebondissements.


Bad Guys


Le synopsis de la série : Oh Gu Tak est un détective réputé et performant. Alors que des crimes violents ravagent la ville, le chef de la police lui demande son aide afin de constituer une équipe de criminels pour de lutter contre cette hausse de violence.

Mon avis : Bad Guys est une série sud-coréenne et étant fan de ces séries je ne pouvais que partir à sa découverte ! Une fois de plus, j'ai été totalement fan de ce K-Drama.
Cette série qui mélange action et thriller nous permet de suivre deux inspecteurs de police ainsi que trois criminels à travers différents crimes reliés.
Le scénario, les musiques, les personnages, les interprétations des acteurs... Tout est parfaitement réussi ! Les acteurs et actrices, Park Hae-jin, Jo Dong-hyuk, et Kang Ye-won sont des stars en Corée du Sud et il n'est pas rare de les avoir vus dans d'autres séries.
J'ai aimé cette série qui interroge sur la nature humaine et sa complexité. Vivement la saison 2 !

jeudi 5 octobre 2017

La visite du musée Cognacq-Jay, Paris 3e


Le musée Cognacq-Jay fait partie de ces musées parisiens intimistes qui méritent la visite. On y passe un excellent moment.
C'est en plein cœur du quartier du Marais, et juste à côté de la place des Vosges, que cet élégant hôtel particulier classé aux monuments historiques accueille une collection d'art du XVIIIe siècle européen.
Situé dans le 3e arrondissement de Paris, le musée Cognacq-Jay est desservi par les stations Saint-Paul, Chemin Vert et Rambuteau.
Cette incroyable collection d'objets d'art fut réunie par Ernest Cognacq, le fondateur des magasins de la Samaritaine, et sa femme Marie-Louise Jay.
Le couple va léguer l'hôtel de Donon et toutes ses collections à la ville de Paris en 1928.


Le musée Cognacq-Jay rassemble des collections de peintures, de pastels, de dessins, et de sculptures. Des porcelaines de Saxe sont également exposées dans des vitrines.
Chaque salle est meublée avec un mobilier d'époque et ce petit Versailles propose de remonter le temps !
Au dernier étage du musée, on peut découvrir les combles, et se retrouver sous les toits de cette grande bâtisse est spectaculaire.
On passe dans ces différentes pièces à l'ambiance feutrée et l'on est plongé dans l'art et les beautés du XVIIIe siècle.
Adresse : 8 rue Elzévir, 75003 Paris